Le remboursement de l’homéopathie, c’est fini !

_

Le Conseil scientifique des Académies des sciences européennes (Easac) a dernièrement publié un rapport dans lequel il pointe du doigt l’inefficacité de l’homéopathie et réclame l’arrêt de son remboursement par le service public.

Manque de preuve de l’efficacité homéopathique 

Les auteurs de l’étude note que : « En dépit de la popularité de ces produits dans certains pays, les scientifiques se demandent s'ils sont utiles ou nocifs. »

Ils ajoutent à cela que « pour aucune maladie, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l’efficacité des produits homéopathiques » n’a été faite.

La polémique a déjà noirci des rapports depuis des années, mais la nouvelle donnée introduite et décriée par ce rapport-ci, c’est que, bien que scientifiquement inefficaces, les homéopathiques sont remboursés dans plusieurs pays.

Homéopathie : un danger ?

Les scientifiques demandent à ce que ces produits ne soient plus remboursés, « à moins que démonstration n’ait été faite, par des tests rigoureux, qu’ils étaient efficaces et sans danger ». 

Pour ce qui est de la France, l’état rembourse jusqu’à 3% des médicaments homéopathiques. Les chercheurs soulignent le danger des médicaments homéopathique en dénonçant que : « L'homéopathie peut avoir un effet nocif en retardant la consultation d’un médecin ou dissuadant le patient de rechercher les soins médicaux appropriés, qui seront basés sur des preuves scientifiques, et en fragilisant finalement la confiance des patients et du public envers la démarche scientifique fondée sur les preuves. »